mardi 3 mars 2009

Près du mur sur l échafaudage, tout devient abstrait.

Et puis les couleurs se dévoilent peu à peu

ensembles pour imiter doucement le tableau.


Dans le soucis de garder la spontanéité de la tache picturale déposée sur l "écran mur"

2 commentaires:

Jean-Luc a dit…

"Ils" ne vont pas t'exproprier quand même!C'est vrai que le printemps arrive...
C'est vrai que cela doit être assez difficile compte tenu du manque de recul

rome a dit…

Oui, sur l'échafaudage, nez au mur, les coups de pinceaux sont abstraits.
Mais comme sur les vidéos sur le post précédent, l on peut voir les lignes bleus du quadrillage sur le mur qui nous permets d'avoir des points de repères. Ce quadrillage est le même reporté sur les documents que l on a dans les mains.
J’ai déterminé un temps d'exécution de la fresque, car l'échafaudage a un coup. J avais calculé 1 mois entier pour réaliser la fresque et un mois supplémentaire en fonction des arrêts de chantier occasionnés par la météo, la pluie et le froid.
(L’application de la peinture sur le mur en dessous de 5 degrés pourrait occasionner à l avenir des poches d’airs entre le mur et la peinture appliquée et rendre la fresque plus fragile).
Cela fait parti des points importants que l on doit respecter pour la réalisation de toute fresque ou application de peinture en extérieure.